Partagez | 
 

 A romantic night, with her boy friend ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brooklyn K. Standov
Fondatrice
† Woman in love, is a blind woman


avatar

ϟ MESSAGES : 136
ϟ AGE : 22 ans
ϟ CONFRÉRIE : Epsilon
ϟ AVATAR : Sophia Bush

MessageSujet: A romantic night, with her boy friend ♥   Mer 4 Jan - 20:39





Romantic Night with Krystopher

    Aujourd’hui avait été une journée étrange. Brooklyn ne s'était pas réveillée avec son alarme de téléphone, non. Elle s'était réveillée elle même. Il était a peu près cinq heures du matin et pourtant, la jeune femme est une grosse dormeuse. Étonnant oui, c'est le moins que l'on puisse dire.. Insomnie quand tu nous tient .. Elle ne pu malheureusement pas se rendormir, car son sommeil ne voulait plus venir. Tournant, se retournant et s'énervant dans son lit, la jeune brunette décida enfin d'aller s'installer devant la télé sur son canapé, avec un bol de céréales dans les mains, comblant le 'petit creux de la nuit". Les heures passèrent et le sommeil ne vint toujours pas. Il était a peu près huit heures du matin, et la jeune femme se décida enfin d'aller se laver. En sortant de sa douche, Brooklyn était vêtue d'un slim noir, avec des escarpins beiges, une couleur qu'on appelle 'nude', un col roulé beige (nude) pour accompagné ses chaussures, un une belle parure noire, déposé sur sa poitrine, se refermant sur sa nuque. Elle se coiffa en vitesse, prit son sac, ses clefs de voiture, et s'en alla en direction du café, en centre ville, avant de se rendre a l'université, pour entamer la dernière journée de la semaine. Une journée de cours, comme les autres tout a fait banale. Mais, après les cours, la belle brune rejoindra son petit copain, Krystopher, pour une soirée en amoureux, en commençant pas un dîner en amoureux, à l'Omonia Restaurant.

    Dix huit heures, les cours sont terminés, c'est enfin le week-end, mais avant, la belle brune se rend a la sortie ouest de l'université. A la sortie ouest se trouve la zone "sportive" ; Le gymnase a coté du stade, etc. Brooklyn savait que son petit copain était a l'entrainement, comme tous les soirs de la semaines, de seize a dix huit heures. Elle se garai a coté de la sortie, et l'attendit avec impatiente dans sa voiture.
    Il mit quelque temps a venir, car après son entrainement, il avait du passer au gymnase, se doucher, s'habiller, et se faire tout beau pour l'occasion, surement. Mais Brooklyn prit son mal en patiente, en allumant sa radio, et en écoutant une chanson douce. ( clic ici ). Elle ferma les yeux un instant, et plongea dans ses souvenirs, assez lointains.
    Sa vie "d'avant", avec son père, en Australie. Ce qui lui fit automatiquement repenser a sa chère et tendre mère, qui n'est désormais plus présente pour sa fille. Malheureusement. Brooklyn eu un élan de peine, et les larmes montèrent rapidement. Mais, avec le temps, elle avait apprit a se contrôler, et a ne pas se laisser submerger par ses émotions. Des images défilèrent dans sa tête, l'image de sa mère la serrant dans ses bras, lui embrassant le front, lui faisait des papouilles et des chatouilles, se rappelant des histoires que cette dernière lui lisait, petit, avant de s'endormir... et j'en passe. Même avec des années de recul, la douleur était aussi intense qu'au premier jour, mais Brooklyn avait apprit a vivre avec, et a se faire une raison. Un petit moment de blues, qu'elle connaissait bien.
    Il fallait qu'elle se ressaisisse, la jeune femme allait passer une superbe soirée en compagnie de son chéri, qu'elle aimait tant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holidays.forumgratuit.org
Krystopher F. Giorgio

avatar

ϟ MESSAGES : 35
ϟ AGE : 23 ans
ϟ CONFRÉRIE : Lambda
ϟ AVATAR : jensensexyackles

MessageSujet: Re: A romantic night, with her boy friend ♥   Jeu 5 Jan - 17:45



Brooklyn & Krystopher


Le vendredi est un jour de la semaine un peu particulier, qu’à la fois les gens aiment et détestent. Il annonce la délivrance du week-end, les matchs importants, les soirées, du temps à passer avec Brooklyn … D’un autre côté, quand le vendredi commence, la journée s’annonce longue et interminable, comme si elle voulait nous achever avant d’avoir le droit de nous reposer un peu. Peut-être pour nous donner l’impression d’avoir mérité notre week-end. Ce vendredi là avait donc débuté comme les autres pour moi : En retard. Je m’étais couché très tard une nouvelle fois et je n’avais pas mis longtemps, ce matin, à me rendormir après avoir éteint le réveil. C’était toujours comme ça … Je succombais toujours au piège qui consiste à rester dans son lit quelques minutes de plus. En général, les quelques minutes prévues se transformaient en heures, malheureusement.

J’émergeais donc vers dix heures et demie, la tête encore dans le brouillard. Seuls mes yeux dépassaient de sous ma couette et j’aperçu ainsi l’heure qui défilait sur l’écran du réveil. « Putain, putain, putain … » Je continuais à jurer, tout en sautant sur mes pieds, balançant au passage la couette sur le sol. Je venais déjà de manquer deux heures et demie de cours. Je passais à peine cinq minutes sous la douche et m’habillais avec les fringues que je trouvais sur mon chemin. J’allais tout simplement me faire assassiner par mon prof. Déjà qu’il ne pouvait pas me voir en peinture, j’en rajoutais en arrivant en retard. Quatre heures de médecine du sport le vendredi matin, c’était difficile, il fallait l’avouer. Une fois habillé, j’attrapais ma veste, mon sac de sport pour l’entraînement de ce soir, mon sac de cours et les autres petits objets nécessaires et incontournables pour une journée normale, à savoir téléphone portable, portefeuille et clés de voiture. Quand je sortis dehors, un vent froid soufflait fort mais le soleil régnait en maître. C’était parfait. J’arrivais une dizaine de minutes plus tard, près du bâtiment dédié à la médecine, me demandant si en fait, j’avais vraiment la volonté d’y aller. Malgré tout, je pris mon courage à deux mains et poussais la porte de l’amphithéâtre, me glissant discrètement à l’intérieur. Tout le monde était déjà assis et la voix du professeur couvrait le moindre bruit. Il suffisait que j’aille m’asseoir tout près, je n’avais que deux marches à descendre et c’était comme si j’étais là depuis … La porte claqua derrière moi et je me figeais. Merde, c’était vraiment la poisse, aujourd’hui. « Ah ! Monsieur Giorgio nous fait l’honneur de sa présence, en battant une nouvelle fois son record. Vous avez trois heures et quart de retard, jeune homme. » En général, il se contentait de me jeter un regard noir. Aujourd’hui, il était visiblement important de faire remarquer que le record était battu. Je me mordais la lèvre inférieure. « Mieux vaut tard que jamais, non ? » Je déclenchais l’hilarité dans la salle et ricanais moi-même, au passage, allant enfin m’asseoir. Le professeur secoua la tête et reprit son discours. Il était question du système nerveux et je me demandais à présent si je n’aurais pas mieux fait de rester au lit.

L’après-midi se déroula tout aussi lentement, avec un cours sur l’histoire des sports. C’était beaucoup trop pour un vendredi et je manquais à plusieurs reprises de m’endormir. J’avais choisi d’étudier le sport, en pensant que j’allais tout le temps en faire. Je n’avais pas pu plus me tromper. Mais soit, il fallait attendre encore un peu. Il suffisait de patienter jusqu’à seize heures et je pourrais enfin courir et transpirer. Tous les soirs, c’était le bonheur de ma journée. Heureusement qu’il y avait les entraînements de foot … Il était déjà plus de dix-huit heures trente quand nous quittions le terrain. Je filais à la douche pour la deuxième fois de la journée et m’entourais la taille d’une serviette avant d’aller m’habiller. Je discutais un peu avec quelques coéquipiers, tout en passant un jean sombre et un pull noir. Le restaurant exigeait sans doute autre chose que des baskets alors je m’adaptais. J’avais le sourire aux lèvres et certains des gars ne manquaient pas de le faire remarquer. Oui, je n’avais qu’une seule hâte : Retrouver Brooklyn. Cette fille m’avait manqué toute la journée, ajoutant encore un poids à mon calvaire, et je ne pouvais plus attendre de la serrer contre moi. Balançant mon sac de sport sur mon épaule, je sortais enfin du gymnase, repérant tout de suite la voiture de la jolie brune. J’entrais dans l’habitacle et me penchais vers elle pour déposer mes lèvres sur les siennes. « Tu m’as manqué. » C’était incroyable la façon dont cette fille me rendait heureux …

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brooklyn K. Standov
Fondatrice
† Woman in love, is a blind woman


avatar

ϟ MESSAGES : 136
ϟ AGE : 22 ans
ϟ CONFRÉRIE : Epsilon
ϟ AVATAR : Sophia Bush

MessageSujet: Re: A romantic night, with her boy friend ♥   Sam 7 Jan - 15:13







    Brooklyn se laisse submergée par les émotions, malgré elle. Elle ne pouvait s'empêcher de repenser a sa mère, aux quelques petits moments qu'elle a pu partager avec elle quand elle était enfant. Elle n'en a que quelques souvenirs, assez vagues, et épisodiques, et elle s'en voulait de ne pas en avoir plus, elle mettait ça sur le compte du "temps", car selon elle, le temps efface ou du moins estompe les souvenirs. Elle avait constamment se vide dans sa poitrine, se manque qui n'arrivait pas a être comblé. Le manque d'un parent, d'une épaule sure sur laquelle se poser quand tout va mal, quand le coup de blues nous prend, de bras pour nous consoler, bien qu'elle avait ceux de Krystopher.. C'était dur pour elle, même si elle ne le montrait pas, elle le ressentait cette souffrance quotidiennement. Son copain était au courant, et ne savait pas réellement comment faire pour la consoler, la réconforter, lui faire retrouver le sourire après les petites larmes qu'elle versait contre son grès. Mais, sans le savoir, c'était lui même qui rendait le sourire a la belle brunette. Sa présence, ses bras, ses mots doux, cette confiance, cette relation la rassurait, et la maintenait de bonne humeur tout les jours. C'est grâce a lui que Brooklyn va bien. Même s'il ne s'en rend pas toujours compte, Brooklyn ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui sans lui. Les moments que les jeunes amoureux passaient ensemble, étaient de vrai petits moments de paradis pour la jeune femme. Et quand tout allait mal, Brooklyn se posait parfois la question, ci tout ceci était réciproque. Surement du aux coup de blues, elle n'en savait rien.

    Brooklyn est une fille de nature discrète, et réservée, malgré son physique, je dirais.. avantagé, elle n'a jamais vraiment apprécié se faire remarquer, ou jouer de son physique, sauf peu être en boîte de nuit. Même si elle ne le fait pas exprès, elle n'est pas "passe partout", plutôt grande, élancée, avec sa chevelure brune, mis longue, et son style vestimentaire très classe et distinguée, non elle n'est pas transparente. Il y a une chose qu'elle a toujours détesté, depuis le décès de sa maman, c'est d'entendre ou de voir les gens se plaindre, se morfondre, ou exposés leurs ressentis au grand jour. Elle n'arrive pas a concevoir que les gens, ayant des problèmes, toutes sortes de malheurs le crient haut et fort, pour se faire plaindre. Pour elle, quand on va mal, on ne le dit pas, et c'est un signe de faiblesse de le montrer. C'est donc pourquoi, elle s'interdit de pleurer ou de montrer ses points faibles, même devant Krystopher .. c'est comme une honte pour elle. Mais, prise dans ses pensées, elle avait comme oublié que son cher et tendre allait la rejoindre d'une minute a l'autre dans la voiture, et laissa couleur quelques larmes sur le long de ses joues. Elle avait les yeux fermés puis elle sentit tout a coup des lèvres se poser sur les siennes, accompagnées d'un « Tu m’as manqué. ». Elle "ré-attérie" sur terre, ouvra les yeux, et se rendit compte que son beau brun était assis coté passager, et lui avait accordait un grand sourire, avant de se rendre compte qu'elle pleurait. Gênée, et se sentant un peu honteuse, elle jeta un coup d'oeil dans son rétro-viseur histoire de voir si son maquillage n'avait pas coulé. Tout est en place. Elle le regarda, et lui accorda un petit sourire en retour.
    « Toi aussi mon coeur ». Puis elle se pencha sur lui, pour l'embrasser de nouveau et passer sa main sur sa joue, en lui déposant une petite caresse affective.
    « Ta journée s'est bien passée ? et ton entrainement? »


*Désolée du retard*

_________________________________
    Fusionel's love, one amazing complity ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holidays.forumgratuit.org
Krystopher F. Giorgio

avatar

ϟ MESSAGES : 35
ϟ AGE : 23 ans
ϟ CONFRÉRIE : Lambda
ϟ AVATAR : jensensexyackles

MessageSujet: Re: A romantic night, with her boy friend ♥   Mer 11 Jan - 17:50

Jamais je n’avais eu de sentiments aussi forts pour quelqu’un que ceux que j’éprouve pour Brooklyn … Peut-être pour ma sœur. Et encore, c’était incomparable. Je n’avais encore jamais dit à Brooklyn que je l’aimais, ça n’était pas dans mes compétences. Je n’étais pas une personne très bavarde et parler de mes sentiments m’horrifiaient, purement et simplement. J’avais pu remarquer, au fil du temps, que Brooklyn était plus ou moins dans le même cas que moi. Elle n’aimait pas parler d’elle et j’avoue que voir des petites rougeurs apparaître sur ses joues quand ce type de sujets est abordé me fait encore plus craquer. Mais, malgré tout, je suis sûr d’aimer Brooklyn. Comme je n’ai encore jamais aimé personne … Cette fille est ma vie, désormais, et je ferais tout pour elle. Mes lèvres se posaient alors sur les siennes et je goutais à son parfum. Mon cœur se mit à battre, essayant sans doute de sortir de ma poitrine. Rouvrant les yeux, je les plongeais dans ceux de Brooklyn. Ils étaient rouges, je ne l’avais pas encore aperçu jusque là mais je devinais facilement qu’elle avait pleuré. Une boule apparut dans ma gorge, tandis que la jeune brune m’interrogeait sur la journée que j’avais passé. Je fronçais les sourcils. Maintenant, j’étais inquiet. Définitivement … « J’vais bien, la journée a été un peu longue, c’est tout. Et toi ? ». Un sourire, un regard complice mais ses yeux rouges m’inquiétaient toujours.

Nous n’avions pas souvent parlé de notre passé, de nos histoires parce que ça n’était pas nécessaire. Du moins, ça ne l’était pas encore. Peut-être qu’aujourd’hui était le bon jour ? Mes yeux se perdirent un peu dans le vague. En fait, je m’en rendais compte aujourd’hui, je voulais tout savoir de Brooklyn. J’avais déjà un bon aperçu de la jeune fille. Je savais que Brooklyn avait des fossettes qui se formaient dans ses joues quand elle souriait, qu’elle avait froid même quand il faisait vingt degrés, que son odeur s’imprégnait sur mes vêtements après une journée passée avec elle et puis, qu’elle avait cette petite ride au-dessus du nez quand elle me regarde comme si j’étais fou. Mon dieu, cette fille me rend dingue … Malgré tout, je devais avouer que je ne connaissais que très peu son histoire. Nous avions beaucoup discuté depuis notre rencontre mais je savais que certaines choses étaient restées secrètes. De son côté comme du mien … Je savais que moi non plus, je n’avais pas tout dit à Brooklyn. Mais peut-être qu’il était temps qu’elle sache, tout comme moi, je voulais tout connaître de la jolie brune. Tout le monde trainaient quelque chose, de toute façon, c’était presque obligatoire ici et je voulais essayer d’alléger au maximum le poids que portait Brooklyn. J’avais envie d’être là pour elle, y compris dans les moments difficiles. Et voila, cet instant était sans doute un de ces moments-là. Brooklyn jeta un coup d’œil dans le rétroviseur et sembla rassurée, l’espace d’un instant. Je lui lançais un léger sourire et pris la parole. « On va au resto tout de suite ? »

J’avais hésité. Etait-ce le moment pour lui demander ce qui n’allait pas ? Je n’avais pas l’habitude d’insister quand quelqu’un me disait que tout allait bien, alors que ça n’était visiblement pas le cas. Je jugeais que si la personne avait envie de parler, elle le ferait d’elle-même et que la forcer ne menait qu’à l’énerver. Pour Brooklyn, ça n’était pas pareil. Je me devais d’être là pour elle, c’était un besoin. Forcément, la raison de ses yeux rouges faisait travailler mon imagination. Que lui arrivait-il ? Un simple petit moment de déprime ? Le genre de trucs qui peut arriver à tout le monde … Peut-être à cause d’un regret ou d’une erreur ? A cause de moi ? Je me mordais la lèvre inférieure et attendais sa réponse. Il était hors de question que je laisse passer ça sans rien dire, de toute façon. Le sujet reviendrait forcément sur le tapis, tout à l’heure. Maintenant que j’avais remarqué que ça n’allait pas, il était hors de question que ça dure. Brooklyn, malgré qu’elle était belle dans toutes les circonstances, était beaucoup plus jolie quand elle souriait sincèrement.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A romantic night, with her boy friend ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

A romantic night, with her boy friend ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Hey my friend [PV]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Greek's Beware :: Athens City :: ϟ Athens' Center :: Omónia restaurant-